Auteur/autrice : Luca

Pour les juifs rabbiniques  : Le jeune de Guedalia est célébré le 3 eme jour du septième mois (tishri nom rabbinique). Il est interdit de travailler ce jour là. Les juifs rabbiniques jeûne de l’aube au crépuscule.Il commémore la mort du gouverneur de Judée, Guedalia. Cet assassinat est raconté dans Jérémie 41. Rien n’est mentionné dans ce chapitre qui pourrait faire référence à un jeûne. D’où le fait que les juifs karaites jeûne à une date différente et pour une autre raison. Chez les juifs karaites : Ce jeune est mentionné dans le Livre de Zacharie : Ainsi parle l’Eternel…

Read More

Le dixième jour du mois de tevet ( עשרה בטבת Assara BeTevet) est la date de l’un des quatre jeûnes prescrits par les prophètes. Correspondant selon la tradition rabbinique au « jeûne du dixième mois » évoqué dans le Livre de Zacharie, il commémore le début du siège de Jérusalem par Nabuchodonosor II qui s’achève par la destruction du Temple de Salomon, la conquête du royaume de Juda et l’exil à Babylone. Les juifs karaites commémore aussi le début du siège de Jérusalem à cette même date(selon leur calendrier) par un jeûne. Comme il est écrit : La neuvième année du règne de Sédécias, le dixième jour du dixième mois, Nebucadnetsar, roi de Babylone, vint avec…

Read More

Le dix-septième jour du mois de tammouz(שבעה עשר בתמוז Shiva Assar BeTammouz) est, dans le judaïsme rabbinique , l’un des quatre jeûne publics institués par les prophètes. Correspondant selon la tradition rabbinique au « jeûne du quatrième mois » évoqué dans le Livre de Zacharie  il commémore une série de calamités ayant frappé le peuple judéen et inaugure la période des trois semaines. Le jeûne est en vigueur de l’aube au crépuscule , sans restrictions d’activité. Les calamités commémoraient par les juifs rabbinique sont les suivantes : le péché du veau d’or et le bris des premières tables de la Loi; l’érection d’une idole…

Read More

Le neuvième jour du mois d’av  (hebreu : תשעה באב tish°a bè’av)  est institué par les prophètes pour pleurer la chute du premier temple, il commémore ensuite une série de calamités nationales pour le peuple judéen puis juif, dont la destruction du second temple, les persécutions des juifs lors des croisades , l’expulsion des juifs d’Espagne et la shoah. Pour les juifs karaites : Ainsi parle l’Eternel des armées: Le jeûne du quatrième mois, le jeûne du cinquième, le jeûne du septième et le jeûne du dixième se changeront pour la maison de Juda en jours d’allégresse et de joie, en fêtes de…

Read More

Chemini Atseret ( יּוֹם הַשְּׁמִינִי עֲצֶרֶתYom hachemini atseret « solennité de clôture du huitième jour ») est une fête juive biblique , célébrée le huitième jour à dater du début de la fête de Souccot et marquant le début de la saison des pluies en Israël. Bien que fortement liée à Souccot, elle est néanmoins considérée comme indépendante de cette dernière. Comme il est écrit dans le Levitique 23 : 36, il s’agit d’une convocation sainte durant laquelle il est interdit de travailler. Pendant sept jours, vous offrirez à l’Eternel des sacrifices consumés par le feu. Le huitième jour, vous aurez une sainte convocation, et vous offrirez à…

Read More

Souccot (hebreu : חַג הַסֻּכּוֹת Hag haSoukkot, « Fête des Cabanes », « des Huttes », « des Tentes » ou « des Tabernacles »), est l’une des trois fêtes de pèlerinage  prescrites par la Bible Hébraïque , au cours de laquelle on célèbre dans la joie l’assistance divine reçue par les enfants d’Israël lors de l’Exode et la récolte qui marque la fin du cycle agricole annuel. Elle est fêtée à partir du 15 ème jour du septième mois (tishri pour les rabbinique qui correspond, selon les années, aux mois de  septembre ou octobre dans le calendrier grégorien ) et dure sept jours. Plusieurs versets bibliques se rapportent à cette…

Read More

Shavouot, aussi connue sous le nom de fête des semaines ou encore comme la pentecôte (juive). C’est une des trois fêtes de pèlerinage en Israël (shalosh regalim – Pessa’h-Shavouot et Sukkot), en effet chaque homme juif a le devoir (dans la mesure du possible) de l’effectuer : « Trois fois par an, tous tes mâles paraitront par devant le Souverain, l’Eternel. (Exode : 23 :16) « Trois fois l’an, tous tes mâles paraitront en présence du Seigneur, ton Dieu, dans l’endroit qu’il aura élu : à la fête des azymes, à celles des semaines et à celle des Tentes. Et que l’on ne paraisse pas les…

Read More

Les pharisiens¹ contrairement aux sadducéens² ont toujours soutenu l’idée d’une loi orale ( par définition non écrite), cette loi prendrait son origine avec Moïse lui-même qui, après avoir reçu les tables de la Loi sur le mont Sinaï et en avoir réalisé plusieurs copies pour les dignitaires, la « transmet » à Josué, qui la transmet à son tour à ses successeurs spirituels et ainsi de suite jusqu’à la Grande Assemblée, ancêtre du Sanhédrin. Pour le judaïsme rabbinique (appelé ainsi par les juifs karaïtes), il n’est pas possible d’appliquer les préceptes bibliques sans passer par l’interprétation que les Sages en ont faite. (cf Deut 17 8-11).…

Read More