Auteur/autrice : Benjamin

Le Codex Cairensis, également appelé: Codex Prophetarum Cairensis ou Codex du Caire des prophètes, est le plus vieux manuscrit hébreu daté contenant le texte des Nevi’im (livres prophétiques). D’après son colophon, il aurait été achevé avec sa ponctuation par Moshe ben Asher à Tibériade « à la fin de la 827e depuis la destruction du deuxième temple » (soit 895 EC) mais des études au carbone 14 indiquent qu’il a été rédigé ou recopié au xie siècle . Offert à la communauté karaïte de Jerusalem, il fait partie du butin des Croisés en 1099 mais est racheté plus tard par la communauté karaïte…

Read More

La fête de Pourim commémore les événements décrits dans le Livre d’Esther, dernier Livre de la Bible Hébraïque à avoir été canonisé, dont la rédaction peut être approximativement datée au ive siècle AEC. Le livre d’Esther  (מגילת אסתר Meguilat Esther) est le vingt-et-unième livre de la Bible Hébraïque . Il fait partie des Ketouvim selon la tradition juive. L’action se déroule après la destruction du premier temple de Jérusalem  et l’exil à Babylone . Un demi-siècle environ après la victoire de Nabuchodonosor son empire tombe aux mains du roi Cyrus II de Perse. Bien qu’il ait autorisé le retour des Juifs en Judée, beaucoup continuent…

Read More

Le vin dans la Torah La Torah donne une place particulière au vin. Il est mentionné 136 fois  dans la Torah. Selon la Torah écrite, tout comme le pain, le vin est un produit sacré, et donc la cérémonie de sanctification les jours du Shabbat et de fêtes religieuses s’effectue au-dessus d’une coupe de vin. La Torah indique que c’est Noah qui planta la première vigne représentant signe de fertilité et d’abondance.  « Noé, homme de sol, commença à planter la vigne » (Bereshit, 9, 20)  (Devarim, 33, 28). Le chant d’Isaïe compare le peuple d’Israël à une vigne : La vigne du…

Read More

Aaron ben Joseph de Constantinople ( אהרון בן יוסף הרופא ), dit Aaron Harishon (« Aaron le Premier » ou « l’Ancien ») est un sage karaïte du xiiie siècle née à Sulchat en Crimée en 1260  et mort à Constantinople en 1320. Il porte le titre de Hakham. Médecin, éducateur, philosophe, grammairien et poète liturgique, il est l’une des figures les plus importantes du judaïsme karaïte À l’âge de dix-neuf ans seulement, il a déjà atteint une telle maîtrise de la théologie de son époque, qu’il est élu comme chef de la communauté karaïte de sa ville natale. C’est dans ce contexte qu’il engage un débat…

Read More

Juda Hadassi  (יהודה בן אליהו הדסי ) ou Yehouda ben Eliyahou Hadassi) est un Hakham karaïte du milieu du xiie siècle. Controversialiste et liturgiste, il est considéré comme l’un des maîtres les plus éminents du judaisme karaïte et formellement opposé au judaïsme rabbinique traditionnel.  il était originaire de Édesse ( Orhai en araméen ), comme l’indique son nom de « Hadassi. » Son surnom Ha-abel (l’« affligé » ou « endeuillé ») serait à mettre en lien avec les Avelei Tzion ( les endeuillés de sions , un groupuscule karaïte portant le deuil de Jérusalem.) Il était aussi l’élève de son frère ainé Nathan Hadassi. Le grand-œuvre de Juda…

Read More

Le cimetière karaïte de Varsovie est l’unique cimetière de la communauté karaïte en Pologne. Fondé en 1890, il est toujours en service aujourd’hui. Le cimetière est situé rue Redutowa dans l’arrondissement de Wola à Varsovie. L’autorisation de créer un cimetière karaïte à Varsovie est donnée depuis la Crimée par le Hakham de Tauride. La surface est acquise par des marchands de tabac venus de Crimée auprès de la direction du cimetière orthodoxe tout proche. Une clôture est construite autour du terrain dans les années 50. Plus tard, le cimetière est agrandi, passant d’une surface d’environ 0,05 hectare à 0,1 hectare. On compte aujourd’hui 100 tombes. Les pierres tombales comprennent des inscriptions…

Read More

Pour les juifs rabbinique : Pessa’h (פֶּסַח, Pessa’h) est l’une des trois fêtes de pèlerinage du judaïsme prescrites par la Bible Hébraïque , au cours de laquelle on célèbre l’exode hors d’Égypte et le début de la saison de la moisson de l’orge qui inaugure le cycle agricole annuel. Elle commence le 14 du premier mois (nissan) à la tombée de la nuit (qui correspond, selon les années, à la fin du mois de mars ou au mois d’avril dans le calendrier grégorien ) et dure sept jours (huit en diaspora selon le judaïsme orthodoxe) dont seuls les premiers et les derniers sont…

Read More

Le Shabbat Le shabbat correspond au septième jour de la semaine juive, du vendredi soir au samedi soir.  Il commence 18 minutes avant le coucher du soleil le vendredi soir pour se terminer le samedi soir après l’apparition de 3 étoiles dans le ciel (approximativement 40 minutes après le coucher du soleil). Soit une durée variant entre 25h et 25h30 selon les saisons. Comme il est écrit dans la Bible hébraïque, c’est un jour de repos, un jour béni : « Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite, et il s’abstint au septième jour de toute son œuvre qu’il…

Read More

Un calendrier exclusivement biblique Les karaites suivent le calendrier lunaire Biblique tel qu’il était durant l’époque du  second Temple. Il consiste à se baser sur l’apparition du premier filet de lune après la disparition de la lune du mois précédent, c’est-à-dire la nouvelle lune. Par conséquent, il n’est ni fixé d’avance ni basé sur le calcul, mais fondé exclusivement sur l’observation de la lune. Les karaites rejettent la réforme du calendrier entreprise par  Hillel II et mise en application par les juifs rabbiniques après la chute du second temple. Par conséquent, cela peut arriver que  les fêtes peuvent être décalées…

Read More

En cours d’actualisation … Le 10 e jour du septième mois (Tishri) est la fête appelée Yom Ha-Kipurim (ou Yom Kippour), « Le Jour du Grand Pardon ». Ceci est une journée consacrée au jeûne  et à la prière sur laquelle nous demandons à Dieu d’expier nos péchés «Vous humilierez vos âmes » Sur cette fête, la Torah nous ordonne d’«affliger nos âmes (‘Inui Nefesh en hébreu) »  Source dans la Torah écrite Lévitique 16:29-31 Et ceci sera pour vous une ordonnance perpétuelle: au septième mois, le dixième jour du mois, vous humilierez vos âmes, et vous ne ferez aucune œuvre, ni celui qui…

Read More